Comment bien pitcher sa startup en toute occasion

Quand on parle de pitch, on pense tout de suite à une présentation face à des investisseurs.

Mais pour un entrepreneur, savoir présenter sa boîte constitue un exercice qu’il doit savoir mener régulièrement, face à différents types d’interlocuteurs.

Un pitch pour quoi faire ?

Que ce soit pour nouer des partenariats, recruter, discuter avec des experts ou des investisseurs, trouver ses premiers clients, l’entrepreneur doit savoir vendre sa boîte pour convaincre ces personnes de les embarquer avec lui dans cette aventure trépidante qu’est une startup.

Le but du pitch n’est pas de tout raconter. Il s’agit avant tout d’éveiller suffisamment de curiosité chez la personne que vous tentez de persuader.

C’est tout l’art du pitch. Susciter l’intérêt dans un court laps de temps.

Combien de temps pour un bon pitch ?

Il n’y a aucune règle. Tout dépend s’il s’agit d’un exercice imposé (lors d’une présentation avec d’autres startups, par exemple) ou bien du temps dont vous disposerez avec votre interlocuteur.

Ca peut aller de 2 minutes à 20 minutes.

4 éléments pour bien pitcher

Vous ne pourrez pas tout raconter, alors concentrez-vous uniquement sur les 4 points suivants pour présenter votre projet.

Chacun sera à développer selon le temps imparti.

Vous n’avez pas nécessairement besoin de slides pour faire ce pitch. Il s’agit avant tout d’une présentation orale, faite pour attirer l’attention de votre interlocuteur.

#1 — Quel est le problème que vous voulez résoudre ?

Ne commencez pas votre pitch en parlant de votre produit ou de votre service. Expliquez avant tout quel est le problème que vous voulez résoudre.

Votre interlocuteur doit être convaincu que votre problème est effectivement un véritable problème (pas juste quelque chose d’anecdotique), et qu’il sera tout aussi important (si ce n’est plus) dans le futur.

Profitez-en également pour expliquer pourquoi vous vous intéressez à ce problème. C’est l’occasion de faire un peu de storytelling pour présenter votre profil et raconter en quoi votre histoire personnelle (à vous ou à vos autres cofondateurs) vous relie à ce problème.

Résoudre ce problème doit être quelque chose qui vous tient profondément à cœur.

Tombez amoureux du problème, pas de votre solution.

#2 — Comment votre solution va résoudre ce problème et en quoi est-elle différente des autres ?

Maintenant que votre interlocuteur est convaincu que votre problème est quelque chose qui mérite d’être traité, expliquez en quoi votre solution va permettre d’y répondre.

Si vous savez illustrer votre solution en moins de 2 minutes (slides ou vidéo ou présentation live mais beaucoup plus risquée), faites-le. Ca vaudra tous les discours du monde.

Ensuite, détaillez votre positionnement.

Vous n’êtes très probablement pas la première personne à vouloir résoudre ce problème. En quoi votre solution est-elle différente des autres ? Vous pouvez vous distinguer par la technologie, le marché visé, une connaissance plus approfondie du domaine, ou autres.

Si vous avez un unfair advantage par rapport à la compétition (c’est-à-dire quelque chose qu’il est difficile d’acquérir ou de copier), c’est le meilleur moment pour en parler.

#3 — Comment allez-vous monétiser votre offre ?

Votre solution permet donc d’adresser différemment un problème existant, mais de quelle manière allez-vous la rentabiliser ?

Très succinctement, expliquez comment vous allez monétiser votre produit ou votre service.

Votre Business Model doit être simple et facilement compréhensible.

Il doit surtout démontrer la scalabilité de votre business ; à savoir comment vous pourrez faire des économies d’échelle, à mesure que votre croissance se fait.

#4 — Quelles sont vos réalisations passées, présentes et futures ?

Enfin, terminez votre pitch en expliquant :

  • Ce que vous avez déjà réalisé par le passé.
    Ici, vous devez démontrer votre vélocité (i.e. des réalisations importantes en un temps limité) et/ou les leçons que vous avez apprises de vos échecs passés.
    Si possible, illustrez également par des chiffres ou un graphique l’évolution de vos métriques de traction les plus pertinentes (comme un nombre croissant d’utilisateurs récurrents, par exemple).
  • Là, où vous en êtes actuellement dans votre projet.
    En phase de recherche de marché, de prototypage, de commercialisation, etc.
  • Les toutes prochaines étapes à court et moyen terme.

Si cela s’y prête, concluez votre pitch en expliquant le plus clairement possible comment votre interlocuteur peut vous aider concrètement dans la réalisation de vos toutes prochaines étapes.

Entraînez-vous

Vous connaissez désormais les 4 éléments majeurs à communiquer pour pitcher votre projet de startup lors de n’importe quelle occasion.

Entraînez-vous à rôder vos messages, et surtout à expliquer là où se trouvent vos forces.

Ensuite, adaptez ou détaillez votre discours selon le temps imparti et selon l’objectif recherché avec votre interlocuteur.

Bon pitch ! Soyez concis, précis et convaincant !

--

--

www.FabienRaynaud.com — Project Manager ★ Startup Advisor ★ Crowdfunding Ambassador ★ Business Angel ★ Management, Innovation, Personal Development, Investment

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Fabien RAYNAUD

Fabien RAYNAUD

www.FabienRaynaud.com — Project Manager ★ Startup Advisor ★ Crowdfunding Ambassador ★ Business Angel ★ Management, Innovation, Personal Development, Investment